Publié par : Jacques Boulogne | 1 juin 2008

Souvenirs de l’opération Ioumoulikou- Photos Marie-Line Boulogne

Conférence de T. L’Etang au Prêcheur, à sa gauche, Monsieur le maire. (Photos ci-dessus)

Repas offert par la municipalité du Prêcheur aux membres de Karisko.

Raphaël masse Karl.

Préparatifs pour la nuit à l’école primaire du Prêcheur.

A Cachacou – Le 4 mai 2008

Embarquement sur le catamaran en Zodiak.

Mathieu Verdier embarque.

Musique traditionnelle avec Henri Gros-Desormeaux, Karl Glaudon, Eric LIgnon ….

Marc Marie Magdeleine pêche.

Myriam (1er plan), Thierry, Edward.

Myriam Barthélémy

Murielle Marie-Magdeleine.

Publicités
Publié par : Jacques Boulogne | 26 mai 2008

Karib Sea warriors : photos (in english)

The karib sea warriors is the name of the group of karib people who crossed the channel beetween Martinica and Dominica the 2nd May 2008. They trained to paddle in the port of Marigot (Dominica). The team in Martinica, called « The cannibales », trained in the towns of Schoelcher and Prêcheur in Martinica. The two teams participated at the Ioumoulikou operation.

The object of the Ioumoulikou operation is to meet the brothers in the others islands of the Caribbean. It’s an idea of Benoît Berard, an archeologist who lives in Martinica. The Karisko association in Martinica decides to realize his idea and this marvellous project borned.

The paddlers of the Ioumoulikou operation in Martinica are in the article « Hommes et femmes qui participent au projet » it means : « men and women who take part in this project » . But if you want to know who are the paddlers in Dominica, you have to consult the Jay Grimner internet site.

Publié par : Jacques Boulogne | 26 mai 2008

Karib sea Warriors : les photos

Les Karib sea warriors sont les caraïbes de Dominique qui ont participé à l’opération Ioumoulikou ( Challenge des Caraïbes – traversée Schoelcher-Sainte-Luce en Martinique et Traversée du Canal de la Dominique .

Groupe Photo J. Grimer

Régina Joseph à droite,- Photo MLB

Ils habitent la réserve de la Dominique (Karib Territory) et se sont entraînés à Marigot pendant que les Cannibales de Martinique s’entraînaient à Schoelcher et Prêcheur (Martinique). Si vous voulez des photos et des informations, allez sur le site de Jay Grimner : (copiez le dans la fenêtre s’il ne fonctionne pas automatiquement).

Napoléon (en arrière plan à gauche),

http://picasaweb.google.com/home

http://picasaweb.google.com/mixx777/CaribCanoeCrossing2May2008/photo#s5196633632032512354

http://www.ireport.com/docs/DOC-22535;jsessionid=A8B39967BB4D3029502BF20D6B5BC2D2

http://www.ireport.com/people/JGrimner?view=documents&viewingAsOthers=true

Publié par : Jacques Boulogne | 26 mai 2008

Sur CNN mardi 27 mai 2008

On passe sur CNN demain matin (mardi 27 mai 2008). Jay Grimner avait fait un film sur la pirogue durant la traversée du canal de la Dominique. CNN l’a contacté. Le film passera demain matin. Si vous voulez voir le film cliquez sur le lien ou copiez le et mettez-le dans la fenêtre.

http://edition.cnn.com/2008/US/05/01/ireport/index.html

A bientôt. Marie-Line

Publié par : Jacques Boulogne | 14 mai 2008

Les pirogues, fiche technique

Fiche technique des pirogues du projet Ioumoulikou


Leur construction (ci-dessus)

Leur noms :

Acayouman

Ioumoulikou

img_0051.jpg

Leur Longueur

17.5 m (la plus longue)

Largeur (centre)

1.5 m

Nombre de bancs

14

Bois utilisé

angélique ou amarante (probablement)

Artisan fabriquant

Shaman kalina du Surinam Félix Brinckman ?

Capacité/équipiers

28/29

Equipements ajoutés

Compas.

Améliorations apportées

Amélioration de l’étanchéité

Dossiers de bancs ajoutés

Glissières pour barre à l’arrière.

Publié par : Jacques Boulogne | 11 mai 2008

Lettre à vous tous.

Je voulais personnellement vous féliciter pour l’exploit que vous avez réalisé en traversant le canal de la Dominique à la rame. Je suis à Karisko depuis novembre 2007. En vous observant, j’ai appris à mieux vous connaître et à vous respecter. j’ai beaucoup d’admiration pour chacun d’entre vous. Je connais quelques épisodes de vos vies. Je vous ai vu progresser, vous améliorer, j’ai grandi moi-même à votre contact. J’ai appris que chacun de vous est un trésor et il faut prendre le temps d’ouvrir la coffre pour entrevoir la richesse que l’on peut trouver à l’intérieur. Jusqu’à maintenant je n’ai fait que jeter un oeil à travers la serrure et je suis à chaque fois surprise par la richesse de vos parcours. Cette expérience m’a appris que ce qu’il y a de plus précieux au monde ce sont les relations que nous réussissons à établir avec les autres, et la qualité de l’écoute que nous offrons aux autres.

Je n’ai pas réussi à pénétrer dans l’univers de tous, car certains ne se dévoilent pas toujours facilement. Il faut guetter l’instant propice, se laisser pénétrer par un univers, faire preuve d’une grande disponibilité, parfois il suffit d’essayer et le voile se lève, et entrer dans l’univers de l’autre est un réel bonheur. Parfois on doit recommencer, poser des questions… mais le chemin est le plus important. Au bout du chemin on apprend sur soi, sur l’autre. On ressent l’universel à travers le regard de chacun et on se perd dans le regard de l’autre.

Merci à vous tous pour ce que vous m’avez laisser entrevoir de vous. J’ai appris à vous regarder, à vous écouter, à votre contact à appréhender ce que les sages indiens nomment l’amour universel.

Marie-Line

Publié par : Jacques Boulogne | 11 mai 2008

Photos de la traversée Martinique-Dominique-photos karisko

Mixage de photos de Frank et de Marie-Line


La Martinique vue de Cachacou (Dominique)


Les photos de Maria peuvent être consultées sur le site :

http://picasaweb.google.com/fellner.reinhard/KariskoDominicaMaria?authkey=LPulZ7pMILE

Publié par : Jacques Boulogne | 10 mai 2008

VENDREDI 2 MAI : TRAVERSEE DU CANAL DE LA DOMINIQUE EN PIROGUE


Ce Vendredi 2 mai environ 28 personnes ont traversé le canal de la Dominique en pirogue amérindienne. Ioumoulikou est le nom de cette opération qui est orchestrée par l’association Karisko.

Dès Jeudi 1er mai à 14 heures, les équipiers ont étéreçus par la municipalité du Prêcheur, parmi eux les Cannibales de Martinique et les Karib Sea Warriors de Dominique . Une conférence de presse sera organisée au Prêcheur ainsi que deux interventions, L’une de l’anthropologue Thierry L’Etang et l’autre du conteur Joël Réchid.

Après une nuit sur place, les équipiers ont rejoint la Pointe de Macouba entre 4 et 5 heures du matin.L’arrivée à la Dominique qui était prévue sur la plage de Cachacou, au sud de l’île, en fin de journée, après environ 10 heures de rame a été réalisée en 6 heures 45 minutes. Cela correspond à environ 50 km à la rame (soit environ 30 miles nautiques) à une vitesse moyenne de 4 noeuds. Le trajet linéaire fait 42 km mais l’itinéraire se fera d’abord dans la direction nord-est pour virer ensuite direction nord-ouest.

L’accueil des dominicains a été chaleureux. Un groupe traditionnel amérindien a accueilli les équipiers en musique. De jeunes dominicains attendaient le groupe avec de petits drapeaux.

Le kanawa ayant subi quelques dommages lors de son remorquage, nous avons dû effectuer quelques petites réparations.

L

Le retour de l’équipe en Martinique a eu lieu le dimanche 4 mai vers13 heures 30. Le maire du Prêcheur a offert à l’équipe un trempage. Un temps pluvieux nous a fait prendre ce trempage dans tous les sens du terme mais nous avons accueilli ce présage comme une bénédiction du ciel.

Marie-Line Boulogne

Les photos de cet article sont de Maria Neubauer.

Publié par : Jacques Boulogne | 7 mai 2008

Non : ils ne sont pas « ordinaires »

La pirogue du projet Ioumoulikou avec ses 27 équipiers, accompagnée de deux catamarans, d’une équipe de secouristes et de bâteaux suiveurs est arrivée à Cachacou en Dominique vers 13 heures ce vendredi 2 mai après une traversée du canal de la Dominique (séparant la Martinique de la Dominique) de 6 heures 45 minutes, réalisant le record d’une vitesse de 4 noeuds.

Mais qui sont ceux qui sont dans cette pirogue, sont-ils vraiment des gens ordinaires ?

Des personnes entraînées :

Les équipiers de la pirogue ont suivi un entraînement intensif avec deux entraînements par semaine correspondant à plus de six heures de pagaie par semaine.

Des personnes de milieux professionnels variés :

L’équipe est composée de personnes provenant de milieux professionnels variés : quatre professeurs de collège et lycée : (Henri Gros-Désormeaux-Marie-Line Boulogne, Myriam Barthélémy, Murielle Marie-Magdeleine), des militaires de carrière (Eric Lignon et Patrick Doye), une personne dans la restauration mais qui est aussi guide de montagnes : (Mathieu Verdier), des étudiants allemands et autrichiens qui étaient tous des sportifs réguliers avant l’opération (Edward Smyth, Tobias Leisteinschneider, Natalia Schulz, Reinard Fellner…). Je tiens à contredire ceux qui affirment qu’il s’agit de personnes ordinaires.

Des sportifs dans l’âme

Même l’équipe des professeurs a pratiqué ou sont des sportifs réguliers avant l’opération : Murielle Marie Magdeleine et Henri-Gros-Désormeaux est sont des professeurs de sport, Myriam Barthélémy a fait le championnat de France d’aviron, Karl Glaudon a été champion de cross, Marie-Line Boulogne pratique du ju-jitsu et du yoga régulièrement. Tous ont des vécus très particuliers et ont une parcours qui les ont conduit au bout d’eux mêmes : Natalia Schulz est une randonneuse qui n’a pas froid aux yeux, Patrick Doye fait partie d’une équipe de secours pour les randonneurs perdus, Mathieu Verdier est guide de montagnes, Marie-Line Boulogne a vécu en Afrique dans des conditions difficiles et a failli en perdre la vie. Myriam Barthélémy a aussi vécu des moment difficiles au Mexique et à Cuba. Michel Tanasi travaille dans la protection de la nature, il pratique des arts martiaux, a l’habitude de la solitude de la forêt, il part de longues heures seul dans la nature, il est souvent en Dominique et en Guyane.

Des voyageurs et des âmes éprouvées :

Tous ont effectué des voyages parfois dans le monde entier comme c’est le cas d’Eric Lignon qui dans la marine nationale a parcouru tous les océans. Myriam Bathélémy a vécu au Mexique, à Cuba, parfois de dures situations. Marie-Line en Afrique… Maria Neubauer, autrichienne de naissance a vécu à Palerme en Italie….

Des engagés dans la culture

Beaucoup d’entre eux sont des amoureux de culture antillaise et sont des membres actifs dans des associations ou dans des groupes de musique traditionnelle : Benoît Bérard, Henri Gros-Désormeaux, Thierry l’Etang, Karl Glaudon, Eric Lignon, Myriam Barthélémy,Marie-Line Boulogne,….

Et pour finir notre ouboutou grand gourou, dentiste, écrivain, ingénieur en organisation… amoureux de la culture antillaise est un être exceptionnel. Hyperactif infatigable qui se dévoue corps et âme à Karisko.

Notre l’équipe n’est pas composée de « gens ordinaires ». Toutes les personnes du groupe et même celles qui n’ont pas été citées sont des personnes exceptionnelles, de véritables mines d’or d’expériences, qui ont en commun l’amour de l’aventure, ils aiment aller au bout de leurs idées, qui ont fait preuve de ténacité et de persévérance. Elles sont toutes des personnes qui n’ont pas peur du risque et cherchent à l’affronter.

Marie-Line Boulogne

Publié par : Jacques Boulogne | 7 mai 2008

Emissions télévisées-ATV

Voir les émissions télévisées ratées ?

www.atvweb.fr

– lundi 5 mai et mardi 6 mai – Le projet est passé lundi en fin d’émission (dernier sujet) et mardi en titre (reportage plus long). Si vous n’avez pas vu, allez sur ce site .

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories